Le Colossus

 

 

MAX NEWMAN
1897 - 1984
Mathématicien et Informaticien
britannique
(photo de gauche)

et

TOMMY FLOWERS
1905 - 1998
Ingénieur anglais
(photo de droite)

 

Pendant la dernière guerre mondiale, les Nazis ont utilisé deux systèmes de codage pour leurs communications. Bien entendu il a été primordiale de casser ces codes afin de pouvoir contrer leurs opérations.
Les deux systèmes employés étaient différents. Le codage à l'aide de la machine Enigma était utilisé pour les communications avec les corps de troupe, les navires et sous marins. A l'émission un opérateur tapait une lettre, il ressortait de la machine une lettre codée qui était notée par l'opérateur puis transmise en morse. Le second était utilisé par le haut commandement. Il s'agissait du codage dit de Lorenz plus sophistiqué que le précédent. L'opérateur tapait son texte, la machine au nom allemand qui ne peut être prononcé que par un germanique était appelé par les spécialistes du chiffre anglais Tunny

Machine pour codage de Lorenz - Tunny

 Machine Enigma

 

John Tiltman William Tutte Alan Turing

William Tutte (1917 - 2002)  mathématicien et cryptanalyste anglais était membre de l'équipe Tiltman.

John Tiltman (1894 - 1982)
avait été officier dans l'armée des Indes où il était chargé de capter et décoder les messages qui naviguaient entre la Russie et ses alliés. Retourné à la vie civile, le conflit mondial le fit réintégrer l'armée où il fut chargé de créer un centre de décryptage des messages nazis.

Alan Turing mathématicien génial qui avait déjà beaucoup réfléchi sur les Algorithmes et conçu "la machine de Turing" , machine virtuelle dont l'appellation fut donné par son patron de Thèse, fut chargé du décryptage des messages de Enigma .
Interviewant  un nouveau candidat William Tutte pensa que son profil ne conviendrait pas dans son équipe aussi il rejoignit l'équipe de Tiltman. Tiltman était chargé du décryptage des messages Lorenz . Le codage de Lorenz était réalisé par une machine que les Anglais appelèrent Tunny  conçue par Siemens et Lorenz. La tâche était surhumaine puisque, mais ils ne le savaient pas à cette époque, Tunny permettait 1,6 1015 combinaisons 1,6 million de milliards de combinaisons. Par chance, il faut être cryptanalyste pour saisir cette chance, un opérateur allemand envoie un grand texte et le receveur lui demande de l'envoyer une seconde fois. L'opérateur renvoya le même message sans en changer le codage mais en modifiant quelques détails , des abréviations par exemple. Ces opérations, captées par les Anglais permirent à Tutte, à 24 ans, de comprendre le système de codage.

Il fallait maintenant que le processus était compris concevoir une machine capable d'essayer les nombreuses combinaisons possibles.
La conception de la machine fut confier à Max Newman
C'est Tommy Flowers qui fut chargé de construire une machine pour assurer le décodage de Lorenz. Il conçu un ordinateur que les membres de l'équipe appelleront  Colossus. Alors que jusqu'à présent la machine la plus complexe réalisée comprenait 150 tubes à vide, Colossus devait en utiliser 1 800. Flowers se heurta à une administration plus favorable à l'utilisation de relais électromagnétiques et n'obtint pas tous les crédits nécessaires. Convaincu du bien fondé de son projet , il acheta sur ses fonds propres  une partie du matériel. En 11 mois Colossus fut construit et fut parfaitement fiable.

Turing travaillait lui sur le décryptage d'Enigma qui était principalement utilisée dans la marine. Des travaux avaient déjà été faits en Pologne puis fuyant les Nazis en France puis en Angleterre. Le système conçu, le nom avait déjà été donné par les Polonais , la Bombe, consistait à faire fonctionner en série un grand nombre de copie de machines Enigma

Par ces techniques , l'état major allié eut rapidement en clair les communications allemandes en main, c'est notamment grâce à l'un de ces messages que les Anglais ont su que Hitler s'attendait à un débarquement dans le pas de Calais . Ils disposèrent des leurres afin de conforter Hitler dans son idée, ainsi il n'a pas voulu déplacer ses forces lors du débarquement en Normandie ce qui épargna beaucoup de vies. Les  messages destinés aux sous marins furent également précieux mais pour éviter de mettre la puce à l'oreille des Allemands les alliés envoyait des avions de reconnaissance afin de faire croire que les sous marins avaient été détectés par l'aviation.

La guerre terminée, les travaux demeurèrent secrets, les concepteurs ne purent se référer à leur expérience. Flowers se vit attribué une prime de 1 000 livres ce qui ne couvrit pas les sommes qu'il avait mises d'autant plus qu'il la partagea avec ses équipiers.

 

 

 

 

 
Numéro de la Fiche 202
Dernière mise à jour 27/01/2014