Lucien GAULARD
Ingénieur français
1850 - 1888

 

 

Fils d'un fabriquant de vernis parisien, il fait tout naturellement des études de chimie. Après avoir déposé plusieurs brevets dans le domaine de la chimie il est amené à s'intéresser à l'électricité. Il expose en 1881 , exposition consacrée à l'électricité, une pile et une lampe mais sans déposer de brevet . C'est probablement au cours de cette exposition qu'il trouve un financier londonien John Dixon Gibbs qui s'intéresse à son travail. Il s'installe à Londres .

Le 7 novembre 1882 ils déposent un brevet qui va ouvrir l'ère de la distribution électrique en courant alternatif en préconisant l'utilisation de générateurs secondaires qui ne sont autres que des transformateurs.

En 1883 Lucien Gaulard et John Dixon Gibbs réussissent à transporter de l'électricité à une distance de 40 km à l'aide d'un courant alternatif de 2000volts . En 1883 Lucien Gaulard dépose un brevet dans lequel apparaissent les notions de base des transformateurs, influence du nombre de spires et donc du rapport de transformation, de la fréquence du courant, de la tension au primaire.

Les appareils de Gaulard et Gibbs furent employés pour éclairer 5 stations du métro londonien. A Edgware Road une machine à vapeur actionnait un alternateur de 30 chevaux ( 1 cheval= 736 watts ) sous 2000 volts les lampes étaient alimentées sous 50 et 100 volts.

Lucien Gaulard installa une ligne haute tension en boucle de 80 km en Italie aux environs de Turin en 1884 les transformateurs atteignent alors un rendement de 83%. En 1885 George Westinghouse achète des transformateurs et devient concessionnaire pour les USA.

En 1886 il installe à Tours une centrale où une machine à vapeur entraîne deux alternateurs . Une ligne souterraine alimente des générateurs secondaires à circuits magnétiques fermés.

Le terme transformateur a été adopté par la Société Internationale des Electriciens en 1884.

Numéro de la Fiche 38
Dernière mise à jour 15-01-2013