Georges LECLANCHE
Physicien français
1839 - 1882

 

 

 Ingénieur l'École Centrale des Arts et Manufactures, promotion 1860, il travaille pour la compagnie des chemins de fer de l'Est, il n'est pas satisfait des piles de l'époque. Il se met à faire des recherches. Il crée sa première pile en 1866 . Il l'améliore et réalise sa première pile au manganèse qui est primée en 1867 à l'Exposition Universelle de Paris.

Les piles salines , encore utilisées actuellement, sont des piles zinc-charbon à électrolyte acide ou piles de Leclanché. ( Images empruntées à wikipédia)


L'électrode négative en zinc sert de récipient cylindrique. Il contient un électrolyte gélifié (chlorures d'ammonium et de zinc). A l'intérieur est placée l'électrode positive constituée d'une tige de charbon (graphite) entourée d'une poudre noire (mélange de dioxyde de manganèse et de poudre de graphite). La Force électromotrice (f.e.m). est voisine de 1,5V
Lorsque la pile fonctionne, l'électrode de zinc est rongée et de l'hydrogène se forme sur l'électrode de graphite, ce qui nuit au fonctionnement de la pile (la pile se polarise). Le dioxyde de manganèse est un dépolarisant qui sert à s'emparer de l'hydrogène et qui permet ainsi un meilleur passage du courant.

Numéro de la Fiche 31
Dernière mise à jour 15-01-2013