Joseph John THOMSON
Physicien anglais
1856 - 1940

 

 

Titulaire de la chaire Cavendish de physique expérimentale à Cambridge, il fait des recherches sur les rayons cathodiques

En 1897, il prouve expérimentalement l'existence de l'électron. Existence qui avait été pressentie en 1874 par Stoney qui avait baptisé les particules d'électricité "électron " en 1894

Il va montrer que le rayon cathodique est dévié par un champ magnétique et par un champ électrique. Il  détermine que le rayon cathodique est composé de particules chargées négativement .

Thomson va alors s'intéresser expérimentalement au rapport e/m des particules qui composent le rayon cathodique, faisant une expérience similaire avec des ions +  d'hydrogène (atome d'hydrogène auquel la charge négative a été enlevée) , il va trouver que le rapport e/m du rayon cathodique est mille fois plus grand que celui de l'ion+. Il pourra en déduire que la masse m est beaucoup plus petite que celle de l'atome d'hydrogène .

Thomson va conclure, et cela va faire une révolution, que les rayons cathodiques sont composé de "corpuscules" très petits, chargés négativement, extraits des atomes de la cathode. Ce sont, ce qui avait été pressenti par Stoney, des électrons.  Ce qui va bouleverser la physique c'est que l'atome est donc divisible.

Il va annoncer sa découverte en 1897 et va faire sensation

Il obtiendra le prix Nobel de physique en 1906

Il va déduire également de ses expériences que l'hydrogène ne possède qu'un électron. Puis faisant les mêmes expériences avec du Néon ionisé il va constater que la tache produite par l'impact des ions sur l'écran fluorescent est dédoublée. Il va en déduire que tous les atomes de Néon n'ont pas la même masse. Il découvre les isotopes. Ce sera aussi les première expériences de la spectrométrie de masse.
Cependant l'atome de JJ Thomson ne comporte pas de noyau, il est composé uniquement d'électrons

 

Numéro de la Fiche 45
Dernière mise à jour 15-01-2013