Zénobe GRAMME
Electricien belge
1826 - 1901

 

 

Zénobe Gramme était menuisier, il n'était pas un homme de science mais un bricoleur de talent. En 1856 il s'installe à Paris où il travaille pour des sociétés qui conçoivent du matériel électrique et notamment chez Ruhmkorff, le célèbre constructeur d'instruments scientifiques.

En 1869 Gramme réinvente la machine de Pacinotti , machine qui était restée au stade de laboratoire mais qui néanmoins avait permis de démontrer la réversibilité des machines à courant continu. La dynamo est présentée le 17 juillet 1871 à l'Académie des Sciences.

À la fin de 1871, il prend accord avec le comte d' Ivernois, administrateur des Docks de Saint-Ouen, pour créer une société, la Société des Machines magnéto-électriques Gramme, et le comte d' Ivernois y fait entrer Hippolyte Fontaine  en tant que directeur. Fontaine restera administrateur de cette société jusqu'en 1900 et deviendra un personnage important dans le domaine de l'électricité. L'association de Gramme et son esprit inventif et de Fontaine l'industriel sera très féconde.

A partir de ce moment l'usage de la dynamo électrique se répand. C'est en 1873 que la dynamo entre dans l'ère industrielle. A l'exposition de Vienne cette année là deux machines identiques  de Gramme, l'une fonctionnant en dynamo alimentait la seconde qui entraînait une pompe. Mais ce sera surtout à l'exposition de 1881 où l'on vit des applications comme le labourage électrique de M Félix, le chemin de fer électrique de Siemens  mais surtout le Réseau électrique de  Marcel  Deprez qui à partir d'une dynamo unique alimentait plusieurs moteurs à distance frappa les esprits. La porte était ouverte à la distribution du travail mécanique.

images empruntées au site     http://depris.cephes.free.fr

En 1881 l'exposition de l'électricité se tient à Paris. Fontaine sera un élément fédérateur, parvenant à rassembler les industriels et les inventeurs. L'exposition sera bénéficiaire. Fontaine fera affecter cette somme, 325 000 francs , pour la création du Laboratoire Central d'Electricité qui sera à l'origine de l'Ecole Supérieur d'Electricité (Supélec)

 Du 15 septembre au 5 octobre,  un congrès international des électriciens, la première réunion de ce type, organisé par le Gouvernement Français. Il regroupe 256 délégués appartenant à 26 pays. Après bien des discussions l’ohm, l’ampère, le volt, le coulomb et le farad voient officiellement le jour les 17 et 20 septembre 1881.

Numéro de la Fiche 33
Dernière mise à jour 15-01-2013