Emprunté au site http://dspt.perso.sfr.fr/

Heinrich Daniel RUHMKORFF
Ingénieur allemand
1803 - 1877

 

En 1855 Ruhmkorff s'installe en France. Il ouvre sa première boutique à Paris où il va commercialiser des appareils électriques de haute qualité. En 1850 il  invente la bobine dite "bobine de Ruhmkorff" qui permet d'obtenir des impulsions de courant électrique à très haute tension, plusieurs milliers  voir dizaines de milliers de volts

La conception de cette bobine est la suivante:
Sur un noyau de fer doux, un enroulement primaire de quelques spires très peu résistif est réalisé. Un enroulement secondaire comportant un grand nombre de spires plusieurs milliers souvent recouvre le primaire. Les spires du secondaire sont soigneusement isolées. Alimenté par une source de courant continu, si l'on interrompt brutalement le courant dans le primaire, le flux magnétique chute brutalement et le secondaire est le siège d'une tension très élevée capable de produire des étincelles dans un éclateur.

E = N dΦ/dt

E = tension au secondaire N =nombre de spires au secondaire  dΦ/dt = vitesse de variation du flux électrique

 Pour produire des étincelles à un rythme régulier, Ruhmkorff  l'a associé à un trembleur c'est à dire un contact qui au repos permet le passage du courant dans le primaire, lorsque le courant s'établit, il attire le contact qui ouvre le circuit , le champ magnétique cesse et le contact se rétablit. La fréquence de ce trembleur dépend de la raideur du ressort de rappel du contact qui peut être réglée manuellement à l'aide d'une vis

Images empruntées à Wikipedia

Bien qu'elle soit en voie de disparition la bobine d'allumage des voitures à essence est un bobine de  Ruhmkorff  elle est alimentée par la batterie par l'intermédiaire du rupteur ( vis platinées) la tension produite au secondaire est envoyée à un éclateur ( la bougie) par l'intermédiaire d'un distributeur (Delco)

 

Numéro de la Fiche 25
Dernière mise à jour 15-01-2013